Première page d’un rapport du préfet de la Haute-Vienne, 29 avril 1854. Arch. dép. Haute-Vienne, 1M 110.

(reproduction dans le n° 37 d’AEL, transcription dans le n° 38).AEL37_numerote.jpg

Sûreté générale

Rapport bi-mensuel

Limoges, le 29 avril 1854

Monsieur le Ministre

  1. J’ai l’honneur de vous transmettre les
  2. rapports bi-mensuels des sous-préfets de
  3. mon département, ces documents sont exacts à tous les
  4. points de vue.
  5. Le département de la Haute-Vienne n’a pas cessé
  6. un seul instant d’être calme malgré la
  7. cherté des subsistances.
  8. Un seul fait digne de fixer l’attention de Votre
  9. Excellence s’est produit pendant les deux
  10. mois qui viennent de s’écouler. Les ouvriers
  11. porcelainiers de la ville de Limoges au nombre
  12. de près de 1300, cédant enfin à mes observations,
  13. se sont fait reconnaître par le gouvernement
  14. en formant une société de secours mutuels et
  15. en se conformant à toutes les prescriptions
  16. ministérielles pour profiter des avantages
  17. attachés à ces sortes d’associations. L’autorité
  18. a ainsi obtenu un véritable succès sur l’esprit
  19. d’une population ouvrière très nombreuse à
  20. Limoges et d’autant plus défiante qu’elle avait
  21. été plus longtemps sous la domination des
  22. idées anarchistes de 1848. La nouvelle qui
  23. s’est promptement répandue que Votre Excellence […]

En marge :

Les incendies qui tendaient à se multiplier à cause de la sécheresse des bois ont cessé depuis que le temps s’est remis à la pluie.